Prevention des chutes dans le btp

Les chutes de hauteur dans le BTP : conséquences et moyens de prévention

Les chutes de hauteur sont des accidents fréquents dans le domaine du BTP. Elles surviennent lors de divers travaux comme la construction d’un toit ou un travail à exécuter en étant perché sur un pylône. Même la rénovation d’une charpente est un travail risqué, exposant son exécutant à une chute. Les maçons, charpentiers et couvreurs sont tous concernés par ce type de sinistres. Il est alors urgent de trouver des solutions pour limiter ces cas d’accidents sur les chantiers. Pour en apprendre davantage sur les risques et les mesures à prendre pour les prévenir, lisez ce document.

Les chutes dans le BTP : fréquence et conséquences

Les actifs évoluant dans le secteur du BTP sont les plus exposés aux risques de chutes. La fréquence de ces accidents de travail et les facteurs qui les favorisent méritent d’être analysés.

Fréquence des chutes dans le BTP

Les différents professionnels intervenant dans le secteur du BTP sont parfois tous amenés à exécuter des travaux à une certaine hauteur du sol. Toutefois, ceux qui appartiennent au domaine de la construction spécialisée sont les plus exposés aux sinistres. Les différents chiffres à cet effet sont révélateurs de la gravité de cette situation que vivent les intervenants dans la filière.

Selon la branche Assurance Maladie-Risques professionnels, les taux concernant ce type d’accidents dans le BTP sont élevés en comparaison à ceux observés dans les autres secteurs. Ainsi, les chutes de hauteurs constituent 20 % du pourcentage total des accidents constatés en milieu de travail. Il faut souligner que ce sont 126 000 employés, tous secteurs pris en compte, qui connaissent un accident dans l’exercice de leur travail chaque année.

Conséquences de ces accidents sur le bien-être des travailleurs

Le plus alarmant dans cette situation, ce sont les conséquences que peut engendrer un accident d’une telle gravité. Au-delà de la chute en elle-même, les travailleurs connaissent de nombreux problèmes qui bouleversent le cours normal de leur vie. Les périodes d’invalidité liées aux fractures et déboîtements sont plutôt longues.

Les répercussions de ces accidents de travail mènent parfois à la perte partielle ou totale de la mobilité. L’amputation d’un ou de plusieurs membres peut également en découler. Les conséquences sont aussi importantes pour l’entreprise et les équipes de travail. La structure doit s’engager sur les plans juridique et financier pour une bonne prise en charge de l’agent accidenté. Quant aux membres de son équipe de travail, un stress et un déséquilibre psychologique peuvent s’installer.

Pourquoi les taux de chutes sont-ils élevés dans le secteur du BTP ?

Les chutes de hauteur sont souvent causées par le manque de dispositif de protection pour les employés. Le fait par exemple de monter pour la réalisation d’une toiture sans les mesures sécuritaires est un grand facteur de risque. Il est à noter que des équipements et dispositifs peuvent être disponibles sans toutefois résoudre le problème. C’est le cas si ceux-ci ne sont pas en adéquation avec le besoin de l’ouvrier. L’insuffisance de protection est aussi l’une des causes du nombre important d’accidents sur les chantiers. Il convient de prendre des mesures vraiment adéquates pour chaque situation.

Quelles sont les mesures à prendre pour limiter les chutes dans le BTP ?

La fréquence et la gravité de ces chutes nécessitent des mesures de sécurité. Ainsi, il convient que les entreprises prennent le soin d’évaluer convenablement les risques afin d’y apporter des solutions palliatives selon le type d’intervention. Il est aussi important de veiller à la qualité des dispositifs. Ils ne doivent pas être défaillants ou installés avec négligence. Si un filet de sécurité est par exemple attaché de façon solide, rien ne devrait l’empêcher d’assurer sa fonction.

Des équipements comme des tenues appropriées ne sont pas non plus à occulter. Les casques peuvent, dans certains cas, limiter les conséquences suite à une chute. Le secteur des BTP est très dense et regroupe plusieurs corps de métier. Les maîtres d’ouvrage et les coordonnateurs SPS ont donc la responsabilité de veiller au bien-être de leurs collaborateurs.

Le programme risques chutes pros BTP

Ce programme s’articule autour d’actions nationales visant à accompagner les professionnels du secteur des BTP dans le cadre de leurs activités. Prévu pour la période allant de 2019 à 2022, son objectif est de limiter les cas d’accidents dans le domaine de la construction. Les chutes de hauteur sont inscrites au premier plan de ces actions.

Les coordonnateurs SPS et les maîtres d’ouvrage sont les personnes les plus sensibilisées sur les avantages de ce programme. Cette démarche est justifiée par le fait que ces derniers sont responsables des autres employés et ouvriers. Ils peuvent donc veiller à la mise en place des mesures de sécurité sur les chantiers et au respect de ceux-ci pour la sauvegarde de tous.

Laisser un commentaire